Le Cénacle de Plomb

Le cénacle de plomb

 

 

 

Un chien maigre traverse l’unique route

Les rivières ne descendent plus des montagnes 

La chaleur à angle droit, aiguise la voix rauque du vent 

 

Sous la carcasse de l’azur

Quelques hommes mènent quelques vaches

Mâchonnant le bruit de l’eau, depuis longtemps oublié

 

Plaine craquelée,

Silence des arbres desséchés,

Où l’odeur de la pluie n’est qu’une croûte suturant l’horizon

 

Les vieux ramassent la cendre de leurs pas,

Se souvenant des guerriers qu’ils étaient et des morts qu’ils deviennent 

Dans la rumeur minérale 

 

Ici les enfants sont craintifs

Proche est la frontière

Où l’usure de quelques ossements souligne l’immobilité du vide… 

 

 

 

Du 04/11/2013 Au 19/11/2013

Copyright HugoLeMaltais.blog4ever.com

 

Le Cénacle de Plomb.jpg



19/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres