L'Angoisse du Dernier Trappeur.

L’angoisse du dernier trappeur.

 

 

Les pigeons luisants de la graisse de la ville,

Cette gangue de bruits et de poussière…

Au-dessus des platanes,

Une bouillie d’étoiles se reflète sur les boulevards

Le fleuve de ses doigts de vase,

Roule des tessons de bouteilles,

Tels les chicots pourris de sa mâchoire humide.

La chevelure épaisse de la nuit, bave des ombres alcooliques,

Sur des échardes d’hommes, désossés, pulvérisés d’ennui

Beuglant des vomissures à la truffe de chiens pelés,

Traînant leur laisse dans des caniveaux bouillonnant de rats

Sous l’aisselle du regard, la moiteur de l’indifférence,

A l’orée pisseuse des bouches de métro,

Dégueulant leurs glaviots de solitude sur l’haleine chaude de la cité.

 

 

 

Du 29/06/2016 au 21/07/2016

Copyright HugoLeMaltais.blog4ever.com

Cnz7NOxWAAENNqD.jpg large.jpg



21/07/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres