Nosferatu

Nosferatu

 

 

 

Notre cœur s'est arrêté de battre

Pour devenir l'acier bleu

D'une lune éternelle

 

Notre reflet,

Une absence

Sur le cale usé du souvenir

 

Notre peau à la pâleur vorace de l'aube,

Cette morsure de solitude

A travers l'arrogance émaciée des arbres

 

Notre soif, se berce du lait nocturne

Une farce sanglante,

Insatiable, immortelle...!

 

 

 

Du 16/12/2011 Au 26/12/2011

Copyright HugoLeMaltais.blog4ever.com

 

 



28/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres