ROUTE

ROUTE

 

 

 

Route brune,

Martelée,

Ecrasée de chaleur

Où des négresses dans des boubous somptueux,

Se souviennent, languissantes

De Cendrars en partance pour le Brésil.

 

Route d’émeraude,

Saturée,

Gavée d’humidité

Où des indiens chassant le singe au curare,

N’ont qu’un souvenir, clair-obscur

De Ricardo Reis revenant des comptoirs des Indes.

 

Route de safran,

Embaumée,

Clouée d’épices

Où des hommes maigres, psalmodiant,

Transperçant un souvenir

De n’avoir vu Baudelaire trop tôt rentré en France.

 

Route multicolore,

Irradiée,

Multipliée de races

Où des hommes pensent encore; liberté

Tel un souvenir, au fond d’un bar-tabac

A la manière qu’a Claude Roy d’espérer le Canada.

 

Route d’azur,

Crevée,

Embrumée d’espace

Où des peaux-rouges se transcendent face aux totems,

Récitant le temps du souvenir

Tel Saint-Denys Garneau communiant avec la terre des hommes.

 

Du 28/05/2002 Au 26/08/2005                                                                   Copyright HugoLeMaltais.blog4ever.com                                                    

 



28/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres