La pluie tombe où elle peut.

La pluie tombe où elle peut.

 

La nuit ne te relèvera pas

Toi, et ta barbe de meute

Crispée sur une poignée d’étoiles.

 

L’aurore grinçait derrière la nuit,

Un trait d’oiseau dans la pénombre…

 

A souffle compté,

Le vent s’éparpille de pluie.

 

La nuit est d’une beauté étrangère,

Rugissant sous l’azur dévoilé…

 

Du 08/01/2019 Au 19/02/2019

Copyright HugoLeMaltais.blog4ever.com

 



13/03/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres