Vox Australe Trauma

Vox australe trauma

 

 

 

Je branche sur mon cœur, quelques chauffages d’appoint,

L’hiver y sera-t-il moins rude…

Mais l’absence y laisse encore sa trace de gerçure.

 

Tissu cicatriciel sur le givre d’un sourire

Glaciation, silence des plaines esseulées,

Où mon âme à l’œil trouble et l’haleine polaire se frotte aux aurores boréales…

 

Craquement de la banquise sous l’épiderme de l’oubli

Quand ma voix devient un glacier, grinçant sur l’orbite de la rupture

Où le souvenir calcifié s’exhale dans les dix cercles de la douleur…

 

 

 

Du 10/01/2014 Au 27/01/2014

Copyrigth HugoLeMaltais.blog4ever.com

Dessin de Emmanuel Lepage (Le voilier et les orques).jpg



27/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres