After Spleen...

After spleen

 

 

 

L’ennui martelait les hommes de ses orages silencieux.

Nous fermons les volets de nos maisons closes. 

Veilleur d’ombres… 

A fond de cale 

Rumeur de soleil dans le froissement d’un feuillage… 

Quel crédit accorder à la course humide des nuages… ? 

 

Sourire fragile du vieux boxeur 

Quand le regard flotte sur l’odeur du ring 

 

Asphalte et lumière pisseuse des réverbères 

Brume iodée sur la morve huileuse des chalutiers… 

 

Torpeur ; l’acidité du cauchemar. 

 

Le cargo gémissait sa rouille sur l’éclat mate de l’océan

Sur la ligne d’horizon, un orage faisait du lard

Raclement de rires graissés à la bière 

Cale sèche 

 

Cendre décaféinée du souvenir

Un glaviot efflanqué déchire l’espace entre deux goélands argentés

Maigreur saturée d’os 

Nous suturons à coup de tesson nos anciennes rancunes 

 

Quand l’océan tapote sur la rade le sommeil de son ennui… 

Quelque chose a ombré le soleil…

Alcools et champagnes 

Savoir que dans chacune des gouttes que le ciel crache, un univers s’éteint…

 

 

 

Du 05/06/2013 Au 28/06/2013

Copyright HugoLeMaltais.blog4ever.com



29/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres