Encéphalopiomane

Encéphalopiomane

 

 

 

Et mon coeur étouffant, sous un astre de givre,

Fumant sous l’aisselle, d’une muse à l’oeil creux,

Mais atrocement belle, à nous brûler les yeux,

Nous les âmes soufflant, la braise d’un feu ivre...

 

Entends-tu très chère, le dragon qui délivre

Qui embrume nos chairs, et nos songes soyeux

Qui me donne à tout voir : l’enfer, l’or, vos cheveux

Mais à trop entrevoir, la fièvre nous enivre!...

 

Pavotisation, de mes douces odalisques

J’ai la malfratitude, à prendre tous les risques

Calé dans mon sofa, j’embrume des arcanes

 

Avenir, avenir, de musc et de cannelle

Dans ma pipe flamboie, le rire de la belle

Humant ma destinée, sur la peau des gitanes...

 

 

 

Du 08/09/2004 Au 06/11/2004

Copyright HugoLeMaltais.blog4ever.com

 




19/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres