Mort du Lieutenant Brunbrouck 4e Batterie...

- Il n'y avait plus rien à faire, ni à espérer, écrira le médecin militaire Gindrey à Gérard Brunbrouck, frère de l'officer. Il m'a cependant reconnu, m'a dit quelques mots : "Mon pauvre vieux, je suis..." Je n'ai pas compris la suite. Il était calme, ne souffrait pas, mais ses yeux se voilaient déjà. Je me suis agenouillé près de lui, je lui ai soutenu la tête et les épaules et j'ai appelé l'aumônier, qui lui a donné les derniers sacrement. Il est mort dans mes bras pendant que je pleurais; je lui ai fermé les yeux, joint les mains et le nécessaire a été fait pour son inhumation. -

 

C'était le 13 avril 1954 à Dien Bien Phu.

 

Extrait du livre de Roger Bruge "Les Hommes de Dien Bien Phu" Ed° Perrin.

 

Copyrigth HugoLeMaltais.blog4ever.com



27/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres