L'Abandon

L’abandon

 

 

 

 

Sous un soleil brouillé d’or, la banlieue s’étire dans ses relents de fatigue… 

Surdosage de friperie, électricité de mise à feu, quelque chose de palpitant dans la fosse commune de nos vies. 

Ces longs chemins d’usure crachotant d’ennui… 

(L’océan : l’appel infini de l’absence)

Un ciel qui grince sur de vieilles mélancolies 

Aigre saveur du soir, (quand la meute se déploie dans l’ombre) 

Quelques traces de pas, qui ne mènent qu’à l’angoisse 

La lassitude des espaces n’est que l’écho lointain de nos dieux morts 

L’horizon se givre de brume

(Dans le ressac de la mer se trouve le battement des étoiles)

 

Pulsation de carotide,

(Echo)

Haleine crachotante…

 

Ossature de l’orage,

Carcasse de la brume,

Quand la chaleur se délie dans la pluie.

 

Tessons de soleil,

Twittés sur la brûlure rétinienne,

(éphémère).

 

(Mais…)

Sous l’arcade sourcilière,

Les arbres sont devenus plus ternes,

Et le vent plus fade

 

Les étoiles ont l’aigreur de la distance

 

 

 

Du 19/07/2013 au 10/09/2013

Copyright HugoLeMaltais.blog4ever.com

 

Photo de Dominique Lempereur (L'abandon 2012).jpg



10/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres