Dieu est amour...?

Les grands prêtres et les gouverneurs se plaignirent alors :

 

« Oh, notre Seigneur et notre Maître, nous ne sommes pas coupables,

Nous avons construit comme nos pères l'avaient fait avant nous,

Regarde ton image, comme nous l'avons maintenue

Souverain et unique, à travers tout notre pays.

Notre tâche est difficile : avec l'épée et la flamme

Nous avons défendu ton sol, et l'avons laissé inchangé,

Et de nos houlettes acérées, nous avons conservé,

Comme tu nous l'avais confié, ton troupeau de moutons. »

 

Alors le Christ fit venir un ouvrier,

Un homme à l'air stupide, hagard et abruti,

Et une orpheline dont les doigts décharnés

Avaient du mal à repousser la faute et le péché.

Puis il les fit asseoir au milieu d'eux,

Et comme ils rentraient les parements de leurs beaux atours

Par crainte de se salir,

 

« Voilà, leur dit-il,

Les images que vous avez faites de moi. »

 

Texte de James Russel Lowell
cité par Jack London dans « Le peuple d'en bas »

 



27/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres